Comment j’ai guéri ma sciatique en 7 jours?

comment soigner la scaitique en 7 jours
La sciatique est une maladie qui se caractérise par des douleurs au niveau du dos et des membres inférieurs. Cette maladie peut être guérit de différentes manières. J’ai acheté l’ebook écrit par Glen Johnson qui affirme pourvoir guérir cette maladie de manière naturelle et de façon permanente. Alors, traitement efficace ou arnaque ? Les réponses à cette interrogation dans les lignes qui suivent.
Les statistiques sur la santé le confirment, environ 40 % de la population mondiale adulte vont souffrir de la sciatique au moins une fois dans leur vie. Si vous souffrez actuellement de douleurs sciatiques ou si vous connaissez une personne qui en souffre dans votre entourage, vers la fin de cet article vous aurez les connaissances nécessaires vous permettant de vaincre de façon permanente lasciatique. Vous entrerez ainsi dans les 5 % des personnes qui connaissent le secret pour y arriver de façon tout à fait naturelle et économique. Avec le traitement que l’on vous décrit, finit les rendez-vous fréquents et couteux chez le médecin. Puisque le traitement est totalement naturel et ne nécessite la prise d’aucun médicament, il n’a donc aucun effet secondaire. Les seules choses dont vous avez besoins sont un peu d’ouverture d’esprit et un peu de votre temps.
Les douleurs sciatiques sont vraiment douloureuses, ce n’est pas une blague ! Croyez-moi, je parle en tant que connaisseur.
Salut, Je me nomme Arthur Barrineau. Je suis originaire de Ajaccio, mais actuellement, j’habite en Lorient avec ma famille pour y apprécier la chaleur du soleil et pour y faire de la pêche pendant de longues heures. Ma vie n’a pas toujours été ainsi. Durant les 3 dernières années, j’ai souffert d’une sciatique chronique. Les personnes qui sont passées par là savent très bien qu’avec cette maladie, le médecin devient très vite votre meilleur ami. J’ai pris l’habitude de visiter mon médecin de famille de la même manière que les jeunes qui font la file indienne pour acheter le nouveau téléphone mise en vente dans un magasin. Seule différence, la situation ne m’enchantait guère.
J’avais mal, sérieusement mal. Certains jours j’étais complètement paralysé, couché sur mon lit. Il m’était impossible de marché ni de faire n’importe quoi. Les anti-inflammatoires que le médecin me prescrivait marchaient de temps en temps mais dès que leur effets s’estompaient, la douleur revenait de plus belle, comme si elle se vengeait. C’était difficile et insupportable. A moins que je voulais être appelé le Roi de la Douleur de l’Ajaccio, il me fallait trouver un meilleur moyen, rapide et naturel, de guérir la maladie que je traversais. Après avoir pris la même pilule pour la centième fois avec l’espoir de guérir, sans pour autant voir les prémices d’un possible succès, ce n’était plus drôle. Mais par la suite, quelque chose que je qualifierais d’un miracle s’est produite. J’ai découvert le programme de Glen Johnson : Sciatique SOS.
Pour être franc, c’est une solution très simple. Mais les apparences sont trompeuses. Tout d’abord, au début il m’était impossible de croire que quelque chose d’aussi simple pouvait marcher. Mais vous savez ce qu’on dit sur la simplicité : les solutions les plus simples sont les plus efficaces.
J’ai essayé le programme et ce dernier à littéralement redémarrer mon organisme. Tout cela s’est passé en moins d’une semaine. Depuis, j’ai été complètement libéré de la douleur. L’expérience que j’ai vécue prouve que la formule proposée par Glen peut, en effet vous aidez à améliorer votre état de santé en moins de 7 jours.
Les guérisseurs népalais savent très bien tout cela. Eux et leurs ancêtres ont, depuis des milliers d’années, utilisé cette concoction miraculeuses pour traiter non seulement la sciatique mais aussi de nombreuses autres maladies et douleurs localisées au niveau des tendons et des muscles.
Si vous pensez que la médecine occidentale peut tout traiter, tout guérir, repensez-y. Si vous pensez que la médecine occidentale peut tout faire c’est que vous n’avez pas encore dépensé assez d’argent dans les produits pharmaceutiques. Vous ne vous êtes pas encore rendu compte que vos achats profitent à une grosse machine de marketing de plusieurs milliards de dollars. Dans tous les cas, l’industrie pharmaceutique à tout intérêt à ce que vous achetiez leurs pilules. Elle serait même prête à vous empêchez d’utiliser un remède naturelle. C’est la raison pour laquelle, tout le monde parle de la brillante pilule à 300 dollars et personne, de l’herbe libre particulièrement efficace utilisée par une société étrangère depuis des millénaires.
Sciatique SOS décrit une nouvelle méthode capable de guérir les symptômes et les causes de la sciatique. Tout cela se fait de manière naturelle, sans effets secondaires et sans qu’aucun sous ne sortent de votre poche.
Maintenant, nous allons en venir au fond du problème.

Sciatique SOS Review

Le site de Glen est un site ergonomique. Vous n’y trouverez que des informations destinées à aider les personnes souffrant de sciatique.
Il y présente des cas convaincants, comme cette fois où il a guérit sa propre maladie en utilisant une simple formule népalaise (inconnue de la médecine occidentale). Il parle de son succès sur une vidéo. L’eBook quant à lui fait 182 pages. Il est possible de le télécharger en version PDF. Il vous suffit de cliquer sur un lien, et vous serez automatiquement rediriger le lien direct de téléchargement.
L’introduction de l’eBook parle essentiellement de la Sciatique : qu’est ce c’est, quels sont les causes et les symptômes… Bref des informations que l’on peut vérifier facilement. Il est cependant important de s’en imprégner pour comprendre le reste du livre.
Ce qui me plait particulièrement avec ce livre, c’est que sur le long terme, il vous permettra d’économiser des sommes importantes dans vos tentatives de venir à bout de la sciatique avec les méthodes de soins conventionnelles. Le programme vous montre étape par étape comment traiter la maladie par des moyens naturels. C’est comme un programme de régime kick-ass composé d’exercices faciles conçus exclusivement par Glen Johnson.
De milliers de personnes ont déjà bénéficié de ce programme. Vous n’avez rien à perdre en l’essayant. Le produit est livré ave 60 jours de garantie de remboursement sans poser de question. Si vous êtes insatisfait, vous n’avez qu’à demander le remboursement dans les 60 jours. Même dans ce cas, vous pouvez garder le produit. Il vous appartient pour la vie.
En outre vous avez droit à des mises à jour gratuites à vie. Glen, peaufine souvent le contenu de son eBook. Si vous avez du mal à suivre le programme, il n’y a aucune inquiétude à avoir, Glen répondra à toutes vos interrogations, il vous suffit de lui envoyer un mail.
Pour la modique somme de 69,99 euro (Actuellement seulement €37!), vous acquérez des moyens efficaces pour guérir de votre sciatique et cela en utilisant une méthode testée qui a déjà aidée des milliers de personnes souffrant de douleurs sciatiques. Vous pouvez commencer le traitement dès l’obtention du produit. Débarrassez-vous de votre maladie pour toujours et restez heureux le reste de votre vie.

Qu’est ce que la sciatique ?

Il existe de nombreux types de douleurs de dos dont la cervicalgie, la dorsalgie, la douleur aux fessiers, le mal de reins et bien évidemment la sciatique. La sciatique en tant que pathologie est dénommée par les spécialistes une névralgie sciatique. La sciatique est en réalité une affection fréquente se traduisant par une douleur importante au niveau du trajet du nerf sciatique. Le nerf part de la colonne vertébrale lombaire, puis les fesses, la face postérieures de la cuisse et de la jambe et se termine jusqu’au pied.
L’histoire de la sciatique commence avec Domenico Cotugno. Cet anatomiste italien du XVII est celui qui décrit dans le « De Ischiatis Nervosum » la souffrance du nerf sciatique. Il décrit des douleurs relativement importantes partant de la fesse descendant derrière la cuisse jusqu’au pied. Jusqu’au XIX ème siècle, les origines de la sciatique restaient encore floues. En ce temps elle était considérée par bon nombre de la communauté scientifique comme étant une simple névralgie comme beaucoup d’autres. Au fil du temps et des avancées technologiques, surtout avec l’apparition du scanner, l’on comprend mieux le fonctionnement de cette maladie.
Dans la plupart des cas, sciatique est le résultat d’un déplacement (hernie) d’un disque intervertébral. Le déplacement se situe souvent, soit au niveau de la 4ème et de la 5ème vertèbre lombaire, soit entre la 5ème vertèbre lombaire et la 1ère vertèbre sacrée. C’est ce déplacement qui va créer une compression des racines L5 ou S1 du nerf sciatique. La douleur sciatique peut survenir habituellement sans qu’il soit possible de déterminer un traumatisme particulier. La douleur peut aussi s’installer brusquement, lors d’un effort relativement important. A part cela, la sciatique peut aussi être le résultat d’une compression osseuse comme une tumeur ou une fracture. Mais de tel cas se rencontre rarement.
D’une manière générale, avec l’âge, les risques d’avoir une sciatique augmente puisque les os deviennent de plus en plus fragiles avec le temps. Toutefois, la sciatique peut aussi être le résultat d’une anomalie vertébrale. Dans ce cas là, on parle de sciatiques dites symptomatiques. Sur ce point, une spondylodiscite, c’est-à-dire, une inflammation du disque intervertébral ; un spondylosthésis, un glissement en avant d’une vertèbre ; un canal lombaire particulièrement étroit peuvent provoquer la sciatique.
Parmi les autres causes qui peuvent provoquer la sciatique, il y a aussi le neurinome d’une racine nerveuse. C’est une tumeur généralement bénigne qui a pour cause la prolifération des cellules de Shwann. Ce sont ces cellules qui entourent les nerfs périphériques. Il y a aussi la métastase osseuse d’un cancer primitif et latent dont la découverte survient souvent à l’occasion de la survenue de la douleur.
Il est acquis depuis longtemps que la survenue de sciatique est due à des facteurs environnementaux ou comportementaux. Le soulèvement de charge d’un poids conséquent, le stress, le tabagisme, l’obésité constituent autant de raisons qui peuvent entrainer des douleurs sciatiques. Toutefois, certaines recherches scientifiques tendent à montrer que les maladies liées aux disques intervertébraux seraient liées à des susceptibilités familiales. Chez certains patients atteints de cette maladie, on remarque souvent une variation génétique. Cette mutation aurait des effets destructeurs sur la protéine constitutive des disques intervertébraux, le Collagène IX. Des études sont encore menées sur le problème. Dans tous le cas, cette découverte est d’une importance capitale. La communauté scientifique considère que cela va servir à adopté une nouvelle approche pour soigner cette maladie.
Trouver une solution efficace pour traiter la sciatique serait un grand pas en avant pour l’homme étant donné que cette maladie concerne plus environ 40 % des êtres humains de la planète. Pour le cas de la France, cette maladie concernerait 5 à 10 % de la population adultes ayant des douleurs au niveau du dos.

Les symptômes de la sciatique

La sciatique provoque chez une personne une douleur importante qui part de la région lombaire, suivant la fesse, la face postérieure de la cuisse, du mollet et irradie le pied. Quand la racine L5 est atteinte, la douleur s’accompagne de fourmillements, puis passe en avant de la malléole externe du pied pour enfin gagner le gros orteil. Quand c’est la racine S1 qui est atteinte, la douleur passe derrière le talon pour ensuite se diriger vers les derniers orteils. Les symptômes de cette maladie dépendent donc de la localisation de la lésion au niveau du nerf. La douleur ressentie varie d’un patient à un autre. Dans tous les cas, lorsqu’elle se présente, elle est souvent précédée d’un lumbago ou d’une douleur lombaire chroniques. La douleur est accentuée par la toux et le fait d’être debout. La personne atteinte par la sciatique peut aussi ressentir certains stimulis qui, en temps normal, seraient quasiment indolore. Le contraire est aussi possible, le patient peut éprouver une perte de sensibilité d’une partie de la jambe douloureuse.
Les personnes atteintes par la sciatique ont tendance à fléchir le membre défaillant pour s’appuyer sur le membre sain. Pour information, sciatique est dans la grande majorité des cas, unilatérale. En outre, les personnes souffrant de sciatique sont souvent du mal à trouver le sommeil en raison de la douleur.
Le diagnostic se fait souvent au toucher suite à un examen clinique. Mais il doit être conforté par un examen radiographique, un examen par scanner ou une IRM. Durant l’examen clinique, le médecin va appuyer au niveau des espaces interépineux du dos du patient, près de la ligne médiane. Si le patient est atteint de sciatique, cela va normalement engendrer une douleur fulgurante dans tout le membre douloureux. L’autre examen clinique utilisé pour déceler cette maladie consiste en l’exécution de la manœuvre de Lasègue. L’examinateur va fléchir la hanche du patient, jambe tendue. Si l’examinateur relève la jambe et que le patient ressent de la douleur au niveau du dos, les chances qu’il soit atteint de sciatique sont grandes. Un examen radiologique est souvent nécessaire pour montrer le pincement global d’un disque. Il faut cependant noter que pour le cas de la sciatique, les discordances entre les images et les données d’un examen clinique sont fréquentes.
La douleur sciatique subsiste souvent pendant plusieurs semaines, si guérison spontanée il y a, cette dernière survient seulement après 10 semaines. La guérison s’accompagne souvent de séquelles sensitives.

Comment traiter la sciatique ?

La sciatique peut se traiter de différentes manières. Tout d’abord, la crise de sciatique impose au patient de faire beaucoup de repos au lit. Les mouvements brusques ou irréfléchis ne peuvent qu’aggraver la situation d’un patient. Même si l’on observe une atténuation importante de la douleur ressentie, la reprise des activités doit se faire de manière progressive.
En ce qui concerne la médication, certains médicaments peuvent être prescrits pour calmer la douleur. Ici, il est important de rappeler que seul un médecin est capable de mettre en place le traitement le plus adapté à votre sciatique. Parmi les médicaments utilisés pour limiter la douleur engendrée par l’inflammation du disque, il y a les antalgiques comme l’aspirine ou encore le paracétamol, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antalgiques de classe III comme la morphine. Notez que l’utilisation des anti-inflammatoires est fortement déconseillée pour les personnes atteintes d’ulcère gastrique. Dans les cas les plus graves, il peut être indispensable de procéder à des infiltrations péri radiculaires à bases de corticoïdes.
Dans tous les cas, la thalassothérapie, la kinésithérapie et le traitement par rayons infrarouges constituent des moyens efficaces pour optimiser les résultats du traitement par médication. La kinésithérapie peut par exemple permettre le renforcement de la musculature du patient tout en assouplissant son dos et son corps en général. Elle permet aussi d’apprendre les gestes dangereux qui entrainent les douleurs. Connaitre ces gestes va vous permettre d’apprendre à les éviter. Sachez que les séances de kinésithérapie sont prises en charge par la caisse d’Assurance maladie.
De plus durant toute la durée d’un traitement, la reprise des activités quotidiennes doit se faire de manière progressive. Durant cette période, la levée ou le port de charges lourdes doivent toujours être évitées. Sur le long terme, un traitement orthopédique peut être envisagé. Si cela se produit, la pose d’un corset, une contention lombaire ou le port d’une ceinture de soutien lombaire est tout à fait envisageable. Porter un corse pendant plusieurs jours peut diminuer grandement la douleur ressenti par le patient. Ce la permet aussi de limiter les activités musculaire du bas du dos tout en vous aidant à trouver la bonne posture qui limite la douleur.
La chirurgie doit toujours être considérée comme une solution de dernier recours, c’est-à-dire, quand les médicaments ne fonctionnent plus. Elle est souvent pratiquée sur les cas de paralysie sciatique.
Il faut savoir que la sciatique est une maladie qui touche tous les êtres humains. Ce n’est pas une maladie propre à la société occidentale. Malgré tout, l’on constate que certains peuples sont moins atteints par la maladie que d’autres. C’est sur ce point de vue que l’on peut affirmer que la sciatique est liée au mode de vie. Comme pour la majorité des maladies, une bonne hygiène de vie constitue un moyen efficace de prévenir cette maladie.
La première chose à faire pour limiter les risques de sciatique est de lutter contre la sédentarité en faisant des activités physiques régulières. Mais pour être bénéfique, le sport doit être pratiqué dans de bonnes conditions. Avant de pratiquer, il est fortement conseillé de faire des échauffements et d’utiliser des équipements de qualité. Surtout, il ne fat jamais lésiner sur les moyens quant aux équipements à utiliser pour se protéger. A part la pratique régulière d’une activité physique, il faut apprendre les bons gestes pour limiter les maux de dos au quotidien. Apprenez par exemple à ramasser un objet sans vous faire mal au dos. Lorsque vous travaillez sur un ordinateur, prenez toujours une posture droite et faites en sorte que vos pieds reposent à plat sur le sol ou sur un repose-pied…